Soyons concrets, pratiques, pragmatiques et… terrain !!

Posted by
| Commentaires fermés sur Soyons concrets, pratiques, pragmatiques et… terrain !!

Depuis deux ans voire plus, la Profession a trouvé « son os à ronger », l’économie numérique.

Depuis deux ans voire plus, nous avons droit (à juste titre) à de beaux discours, de savants propos, à une littérature qui nous vantent tous les bienfaits et avantages de ladite économie numérique.

Depuis deux ans voire plus, de périphrases en périphrases, de
développements en développements, tous nous expliquent (moi compris) son contenu, ses avantages et tous les bénéfices que l’on peut en tirer.

Depuis deux ans voire plus, des réunions, des conférences et même un congrès de l’Ordre nous informent, nous avertissent que, faute de l’utiliser, notre place, notre exercice sont plus que chancelants, parlant même de survie.

Arrêtez, nous avons compris !

Il est plus que temps de passer de la théorie à la pratique.

Il est plus que temps de prendre parti.

Il ne suffit pas de parler de stratégie numérique, il faut la définir. Pas facile, c’est sûr.

L’histoire, les pratiques, la culture d’un cabinet sont là, présentes, elles ne se changent pas avec un coup de baguette magique !

Par contre, ce qui peut se changer plus rapidement, plus facilement, ce sont les méthodes et les outils.

Alors, proposons un plan d’actions concret incluant trois objectifs, à savoir :

1 – migration de votre serveur dans le cloud

2 – dématérialisation tout azimut

3 – Offre de services en ligne

C’est court, c’est clair, c’est ambitieux, mais surtout c’est du CONCRET

Cela concerne la majorité des cabinets, ceux qu’on ne voit pas souvent (congrès compris), ceux qui s’interrogent sur le déploiement, ceux qui doutent des éventuels bienfaits.

Reprenons :

1 – Migration de votre serveur dans le cloud

Voilà qui allie accessibilité, capacité, rapidité, actualité et…..sécurité.

La sécurité de votre système et de vos données est plus mise en danger par
les utilisateurs des cabinets que par des intrusions intempestives et/ou frauduleuses.

Alors, formons nos collaborateurs aux réflexes de base sécuritaires et
faisons confiance aux éditeurs et à leur hébergement pour le reste.

2 – Dématérialisation tout azimut

Objectif prioritaire à l’évidence, mais objectif à deux facettes :

D’une part, qualitatif, c’est-à-dire y inclure tout ce qui peut être dématérialisé

D’autre part, quantitatif, c’est-à-dire y inclure TOUTE la population concernée

Dans ce domaine, pas de demie mesure, pas d’à peu près, il faut y aller carrément, pleinement.

Une fois les cibles identifiées, mise en place d’un plan d’actions précis avec DATE BUTOIR.

Cela prend du temps, c’est parfois fastidieux, mais c’est obligatoire.

3 – Offre de services en ligne

Derniers des trois objectifs, les services en ligne. Votre cabinet se doit de les proposer.

Citons quelques services à proposer :

– Consultation du client sur son dossier

– Outils courants : comptabilité, facturation/devis, saisies des données de paie, saisie de la caisse, saisie des frais de déplacement.

Dans un premier temps, la mise en place, la formation (interne et clients), le suivi administratif solliciteront suffisamment le cabinet.

Mais vous aurez une vitrine valorisant votre cabinet. Elle rapportera au cabinet, non seulement de l’activité, mais surtout, à terme, des gains de
productivité.

L’appétit vient en mangeant, dit-on.

Ces trois premières étapes sont primordiales avant d’aller au-delà. Elles vous donneront envie d’aller plus loin en ayant créé les conditions de base en interne comme en externe d’autres objectifs.

Elles demanderont effort, persévérance, rigueur, ténacité et beaucoup, beaucoup de pédagogie.

Depuis plus de deux ans voire plus, théorie et concepts ont plané au-dessus de vos têtes, il le fallait.

Aujourd’hui, c’est le moment du terrain, du concret, de la mise en place.